Ceci est une version archivée de RealiserParcoursGeocaching à 2019-06-20 15:49:54

De la cartopartie au géocaching

  • préciser le temps nécessaire (temps - moyens - durée) approximatif pour faire TOUTE cette fiche
  • s'appuyer sur le glossaire pour définir ces niveaux et les appeler dans chaque fiche via popup
  • PREVOIR de l'image


Des cartoparties, oui mais après ?


La cartopartie, moment convivial de récolte et de saisie de données, est un excellent moyen pour sensibiliser et mobiliser des habitants d'un territoire à la cartographie collaborative.

Oui, mais après ? Au-delà du plaisir d'avoir œuvré à la construction d'un projet collectif, comment valoriser cette participation ? Que faire des données saisies ? Comment atteindre un plus large public avec les richesses révélées par les cartoparties ?

Une première approche est de produire de (belles) cartes papier thématiques ou des cartes en ligne, valorisant les points d'intérêt avec des commentaires et des photographies du lieu. C'est un moyen presque indispensable pour rendre visibles les productions de contributeurs actifs sur un territoire et renforcer la dynamique de participation.

Et le géocaching ?


Le géocaching est un loisir qui consiste à utiliser la technique du géopositionnement par satellite (GPS) pour rechercher des caches dans divers endroits à travers le monde, des millions de caches sont actuellement en place.

Une déclinaison du géocaching, adaptée à un territoire, propose une approche ludique et familiale du patrimoine permettant de partager des connaissances dans une approche historique, géographique, pratique, mais aussi sensible. Concrètement, le parcours se présente sous la forme d'un livret qui présente chaque élément du patrimoine découvert, appelé "cache", et comporte des énigmes permettant de se rendre à la cache suivante.

Ce livret peut être conçu et mis à disposition par un office de tourisme, désireux de promouvoir son territoire de façon originale, par des associations de patrimoine voulant toucher un plus large public ou par des enseignants souhaitant mobiliser leurs élèves sur une réalisation concrète leur permettant de découvrir leur environnement.


Ca concerne qui ?



Réaliser un parcours de géocaching, pas à pas


Constituer un groupe de travail

Tout comme la participation au projet OpenStreetMap, la réalisation d'un parcours de géocaching prend tout son sens quand elle est réalisée collaborativement. Il faut donc en premier lieu rassembler des acteurs d'un territoire pour constituer un groupe de travail :

- des interlocuteurs des communes, de communauté de communes ou d'office du tourisme.
- des associations locales s’intéressant au patrimoine / l’environnement / la randonnée.
- dans le cas d'un projet de classe, les élèves, aidés de leur enseignant, conduiront eux-même des enquêtes sur leur environnement et constitueront le groupe de travail. Ils pourront, bien sûr s'appuyer sur des personnes ressources locales.

Réunion de lancement


Le groupe de travail doit commencer à réfléchir à un parcours cohérent et une thématique propre au territoire. Il est recommandé de s'appuyer sur un parcours de randonnée existant, afin de ne pas avoir à gérer les autorisations de passage. Choisir rapidement un titre pour le parcours permettra de définir un axe commun de travail et mieux communiquer au sein du groupe. Mais rien de définitif à ce stade ! La thématique pourra ensuite être confirmée ou infirmée par le temps de terrain
Prendre également en compte les distances pour la réalisation du parcours et prévoir un trajet adapté aux enfants, surtout dans le cas d'un projet de classe.

Découverte du géocaching en testant un parcours existant


Cette étape permet de faire vivre au groupe de travail, l'expérience du géocaching en utilisant des caches déjà en place. Avec plus de 3 millions de cache dans le monde en 2017, il y a de fortes chances qu'une ou plusieurs caches soient proche de chez vous. Sous téléphone mobile de type Android, l'application "officielle" ou l'application alternative vous permettront de rapidement localiser les caches à proximité d'une commune.
Cette étape peut être regroupée avec l'étape de terrain ci-après si cela semble plus pratique en terme d'organisation.

Temps de terrain pour relever (GPS) / photographier... les points d'intérêt


Lors d'une journée d'animation, former les participants à l'utilisation d'un GPS : qu'est ce que les coordonnées GPS ? A quoi elles peuvent servir ? Comment les utiliser avec mon smartphone, quelles applications permettent de se repérer et de naviguer dans l'espace ? (HoruxMap /OSMtracker)
Sur le parcours retenu, prendre le plus de photographies possibles tout en s'interrogeant sur les énigmes à écrire, ne pas hésiter à sortir (raisonnablement !), du sentier pour aller à la recherche d'un point remarquable.







Temps d'écriture des énigmes et du contenu pédagogique

Temps de terrain pour déposer les caches

Temps de création du livret pédagogique


si possible rester en cohérence avec les grandes étapes de la frise même si certaines étapes ne sont pas présentes
  • préciser le niveau d'expertise pour chaque étape
  • préciser le niveau "de collaboration" de chaque étape

Voici les outils disponibles : (renvoi vers le tableau comparatif)
  • et pourquoi on a choisi celui-ci




Témoignages

  • DES RETOURS D USAGE EN LIEN AVEC LE SUJET
  • à aller chercher

Fiches techniques

ici aussi renvoi vers des fiches ressources bien choisies


Fiches méthodologiques

ici aussi renvoi vers des fiches ressources bien choisies

Formats proches

lien vers de fiches proches