Cartothèque des Garrigues


La cartographie collaborative vue par le Collectif des Garrigues


Initié en avril 2012 au travers d'une formation à Gignac , la cartographie participative intéresse le Collectif des Garrigues en tant que démarche, outil, et méthode pour valoriser et porter à connaissance la richesse de notre territoire.

Cette démarche est ouverte à tout un chacun, que vous soyez un particulier passionné par l'hydrologie, une association qui restaure du patrimoine en pierre sèche, une commune qui cherche à mettre en tourisme son territoire autour de la randonnée, une intercommunalité qui développe un système d'information sur la découverte l'histoire locale...

La cartographie participative amène à structurer des informations qui sont souvent exclues des cartes officielles, comme les cartes IGN ou Michelin, ou des bases de données institutionnelles. La co-construction de ces cartes par des associations, des collectifs d’habitants ou tout simplement par des passionnées de la garrigue permet de représenter de façon fidèle un lieu, un territoire dans lequel ils résident, pratiquent leurs loisirs ou exercent leurs activités professionnelles. Elle montre les éléments que ces personnes perçoivent comme étant importants, tels les limites territoriales, les pratiques de gestion socio-économique actuelle ou passé de l’espace, les lieux propres à l’histoire locale, mais aussi leurs perceptions des changements qui s’opèrent dans leurs villages comme l’urbanisation, la mutation des espaces agricoles ou encore la fermeture de la garrigue.

Ainsi, cette démarche permet de valoriser des savoirs et des connaissances qui ne sont pas mis en avant dans les outils de partage de connaissances traditionnels ou d'enrichir des données déjà existantes.


Au-delà, des données recueillies, les processus utilisés pour créer ces cartes participatives, intéressent le Collectif des Garrigues. Les cartoparties peuvent être un moyen de découvrir ou redécouvrir un territoire, et surtout de se l’approprier autour d’une vision collective, discutée et partagé. La carte participative est conçue autour d’un objectif commun et d’une stratégie d’utilisation, cela peut être par exemple la mise en valeur du patrimoine vernaculaire d’une commune, la mise en tourisme d’un territoire ou la création d’un outil pour un collectif d’usagers. Même si on peut mettre en avant une méthode type pour les cartoparties, celles-ci relèvent chaque fois d’une démarche propre à un territoire, une association, ou une collectivité territoriale.

La cartographie participative est avant tout un outil qui permet de montrer les informations estimées comme pertinentes et importants pour les gens et pour leurs besoins. L’outil est destiné à un usage propre.


Les enquêtes patrimoine

Les capitelles

A partir d'un inventaire des inventaires des capitelles (cabanes construites en pierres sèches) existantes en garrigues (COLLECTIF DES GARRIGUES, 2013. Atlas des garrigues - regards croisés. Ed. Ecologistes de l'Euzière. 360p.) le Collectif des Garrigues a organisé de nombreusescartoparties pour localiser ce patrimoine et le saisir dans OpenStreetMap.

Voir en plein écran



Voir le portail des enquêtes capitelles du Collectif des Garrigues

Ce travail a été l'occasion de réfléchir à la nomenclature à utiliser pour renseigner ce patrimoine local dans une base de données mondiale, un glossaire sur le patrimoine des garrigues a donc été créé pour décrire au mieux ce patrimoine avec les "tags" utilisés dans OpenStreetMap.


Les sources

Un autre démarche d'enquête sur une thématique liée à l'eau et sur un territoire plus restreint.
@Fred, quelle méthodologie pour cet inventaire

Voir en plein écran



Voir le portail des enquêtes sur les sources du Collectif des Garrigues

Des itinéraires de balades

Autour de la pierre sèche


Voir en plein écran